Séance publique du Réseau de transport métropolitain : une mobilisation de la Rive Sud

Un fort contingent de membres de l’Association pour le transport collectif de la Rive-Sud (ATCRS) s’est mobilisé afin de poser des questions lors de la séance publique annuelle du Réseau de transport métropolitain (EXO) le 21 juin dernier. Il est utile de se rappeler qu’EXO succède aux anciens conseils intermunicipaux de transport (CIT) et à l’Agence métropolitaine de transport (AMT) en ce qui a trait respectivement aux services d’autobus et de trains.

Les membres de l’ATCRS ont questionné le conseil d’administration sur de nombreux aspects allant de la bonification du service interne à la couronne sud à l’amélioration du confort à bord des autobus en passant par les problèmes de communication des nouveaux horaires.

« Nous sommes satisfaits de l’ouverture de l’équipe d’EXO aux idées apportées par les citoyens », commente Axel Fournier, porte-parole de l’ATCRS. « La direction nous a confirmé qu’elle entendait développer la desserte des divers pôles en développement sur la Rive Sud, ce qui répond à une des demandes de l’ATCRS ».

L’ATCRS a également abordé la question de l’arrêt Route 132-De Montbrun, un arrêt d’autobus situé à Boucherville où les autobus d’EXO peuvent embarquer ou débarquer des passagers vers Varennes ou Sorel-Tracy, mais non pas en direction ou provenance de Longueuil et ce, même si les autobus d’EXO qui desservent cet arrêt ont Longueuil comme origine ou destination.

Bien qu’elle ait affirmé être au courant de cette situation, la direction d’EXO n’a pas souhaité s’avancer sur ce dossier qui exigerait une intervention de l’Autorité régionale de transport métropolitain.

Globalement, l’ATCRS estime que la tenue de cette première séance publique a été un événement positif qui a permis aux usagers de prendre contact avec les décideurs du transport collectif. « Nous sommes heureux de constater que plusieurs dirigeants d’EXO, dont le directeur général, sont eux-mêmes des usagers du transport collectif », note M. Fournier.

Publié dans Général | Commentaires fermés sur Séance publique du Réseau de transport métropolitain : une mobilisation de la Rive Sud

Prolongement de la ligne bleue : une priorité pour… la Rive-Sud

L’Association pour le transport collectif de la Rive-Sud (ATCRS) se réjouit du désir du gouvernement québécois d’aller de l’avant avec le prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal vers Anjou. Ce projet aura des impacts positifs sur la rive sud, en ouvrant la porte à une éventuelle décongestion du tunnel Louis-Hippolyte-LaFontaine.

«Ce projet ouvre la voie à une desserte d’autobus qui suivrait l’axe de l’autoroute 20, traverserait le tunnel, puis se rabattrait sur le métro Radisson et la nouvelle station sur la ligne bleue,» déclare Jean-Michel Laliberté, co-porte-parole de l’ATCRS. Une telle desserte permettrait de relier les parcs industriels et les pôles d’emplois de l’Est de Montréal à la rive sud;  un réel gain pour les usagers. «Nous savons que le RTL souhaite ré-étudier sa desserte vers l’est de Montréal si la ligne bleue doit s’y rendre, »  explique M. Laliberté.

«Les déplacements motorisés en pointe du matin en direction de l’Est de Montréal ont augmenté de 21 % en 10 ans à partir de Boucherville, » note M. Laliberté. «Il n’est donc pas étonnant qu’il y ait des embouteillages, » ajoute M. Laliberté. Une telle desserte répondrait donc à un besoin criant des usagers du transport collectif.

Développer une telle desserte dans des villes comme Sainte-Julie et Beloeil, en utilisant la voie réservée actuelle, permettrait de faciliter grandement les déplacements des travailleurs, ainsi que des étudiants de l’Université de Montréal. «La desserte permettrait un gain de temps significatif pour les usagers, le prolongement de la ligne bleue bénéficierait donc nettement aux usagers de la Montérégie.»

Publié dans Communiqués de presse | Commentaires fermés sur Prolongement de la ligne bleue : une priorité pour… la Rive-Sud

L’ATCRS consulte les usagers sur la tarification

L’Association pour le transport collectif de la Rive-Sud (ATCRS) rencontrera les usagers du transport en commun de la Rive-Sud qui désirent échanger sur la tarification.
La rencontre aura lieu le 24 mars 2018, à 13h30, au Café terrasse 1957, 305 rue Saint-Charles ouest, à Longueuil, au 2e étage.

L’Autorité régionale du transport métropolitain doit revoir la tarification du transport collectif dans la grande région de Montréal et tiendra des audiences publiques. L’ATCRS y déposera un mémoire, mais souhaite entendre les usagers.
Le citoyen peut également soumettre d’autres enjeux à discuter au cours de la réunion.

Fondée en 2015, l’Association pour le transport collectif de la Rive-Sud a pour mandat de défendre les usagers du transport collectif en Montérégie et de promouvoir l’usage de ce mode de déplacement. Pour ce faire, nous avons organisé diverses rencontres avec des usagers, des décideurs publics et des organismes publics de transport.

Publié dans Général | Commentaires fermés sur L’ATCRS consulte les usagers sur la tarification

Transport collectif : l’ATCRS propose des pistes de solution à l’ARTM

Le 23 janvier 2018, l’Association pour le Transport Collectif de la Rive-Sud (ATCRS) a remis un mémoire portant sur les orientations qu’elle souhaiterait voir adoptées dans le prochain plan stratégique de l’Autorité Régionale de Transport Métropolitain (ARTM). L’ATCRS propose une série de mesures afin de rendre le transport collectif plus efficace et attrayant pour les usagers.

« Nous souhaitons que l’ARTM utilise son rôle fédérateur afin de faciliter les connexions entre les divers organismes de transport, » explique Jean-Michel Laliberté, co-porte-parole de l’ATCRS. « La nouvelle gouvernance a pour objectif d’uniformiser l’offre de service, et de niveler par le haut. C’est à l’ARTM d’adopter les mesures nécessaires afin de rendre possible cette réalité, » ajoute-t-il.

De nombreux enjeux ont été identifiés par l’association. Au nombre de ceux-ci, mentionnons les conflits de territoire entre sociétés de transport, et parfois même à l’intérieur d’une seule et même société. « C’est notamment le cas de la ligne 130, reliant Montréal à Delson, qui passe par Candiac, sans toutefois s’y arrêter, » explique Axel Fournier, co-porte-parole de l’ATCRS. « À l’époque, la ligne 130 traversait 2 CIT différents, ce qui explique cette situation. Or, depuis la réforme, les 2 CIT sont maintenant inclus dans le même organisme de transport. 2 ans après la réforme, les services n’ont toujours pas été intégrés, » ajoute-t-il.

L’ATCRS prône le développement de la mobilité intra-couronne. « En ce moment, les réseaux ne sont pas du tout intégrés, et ne respectent pas les dynamiques régionales. Par exemple, pour passer de Sainte-Julie à Boucherville, il faut passer par Longueuil. Pourtant, un tel déplacement peut aisément se faire en voiture via l’autoroute 20, » explique Jean-Michel Laliberté.

L’ATCRS propose de réaliser cette intégration des réseaux via des correspondances. Elle propose de s’inspirer de ce qui se fait sur la Rive-Nord, à la gare de Sainte-Thérèse, et d’harmoniser les horaires des circuits entre eux, afin de faciliter les correspondances dans des pôles stratégiques. Par exemple, pour un déplacement entre Sainte-Julie et Boucherville, cette correspondance pourrait se faire au Terminus Mortagne. Cette connexion gagnerait en intérêt dans un contexte où le RTL a annoncé récemment le développement d’une ligne d’autobus partant de ce terminus et desservant notamment le Cégep Édouard-Montpetit et l’Hôpital Pierre-Boucher.

En somme, l’association souhaite que le prochain plan stratégique de l’ARTM donne un coup de barre au transport collectif. « Le transport collectif est un outil de lutte contre la congestion routière, contre les changements climatiques et contre la précarité sociale. Il importe de le développer à son plein potentiel, » conclut Jean-Michel Laliberté.

Lien vers le mémoire: http://www.atcrs.ca/wp-content/uploads/2015/07/M%C3%A9moire-ARTM-4.pdf

Publié dans Communiqués de presse | Commentaires fermés sur Transport collectif : l’ATCRS propose des pistes de solution à l’ARTM

Arrêts d’autobus mal aménagés: entrevue avec le Journal de Chambly

« Le porte-parole de l’Association pour le transport collectif de la Rive-Sud, Axel Fournier, juge que l’intersection de la route 112 et des chemins de Chambly et de la Carrière à Carignan n’est pas sécuritaire pour les usagers qui y empruntent l’autobus. »

Nous vous invitons à lire cette entrevue que notre co-porte-parole, Axel Fournier, a donnée au Journal de Chambly, au sujet des arrêts d’autobus dont l’aménagement est dangereux.

Ces arrêts mal aménagés sont malheureusement nombreux sur la rive sud. Cette situation doit changer.

Arrêts d’autobus dangereux aux abords la route 112 à Carignan

 

 

Publié dans Général | Commentaires fermés sur Arrêts d’autobus mal aménagés: entrevue avec le Journal de Chambly

Table des partenaires du Réseau de Transport de Longueuil: l’ATCRS heureuse de s’y joindre

L’ATCRS est heureuse de se joindre à la table des partenaires du Réseau de Transport de Longueuil. Cette nouvelle initiative de la société de transport a pour objectif de consulter les acteurs des milieux économique, institutionnel et communautaire de l’agglomération Longueuil, afin de permettre à l’organisme de prendre le pouls de sa clientèle.

 

Pour davantage d’informations sur la table des partenaires: http://www.rtl-longueuil.qc.ca/fr-CA/actualites/communiques/2017/le-rtl-plus-que-jamais-a-l-ecoute-de-ses-partenaires/

 

 

Publié dans Général | Commentaires fermés sur Table des partenaires du Réseau de Transport de Longueuil: l’ATCRS heureuse de s’y joindre

17 organismes demandent une consultation métropolitaine sur le tarif des transports en commun

L’ATCRS se joint à la Déclaration sur la révision tarifaire dans le transport en commun.

Dix-sept organismes provenant de tous les secteurs de la grande région métropolitaine ont diffusé ce matin la Déclaration sur la révision tarifaire dans le transport en commun, en demandant notamment une consultation publique sur la révision et l’harmonisation tarifaire et sur les coûts pour les citoyens des transports publics métropolitains.

Alors que les titres de transport seront revus de fond en comble et qu’un demi-million de citoyens empruntent quotidiennement les transports en commun, il y a lieu de tenir une consultation ouverte sur les objectifs de la révision prévue. Depuis 2016, la région de Vancouver a consulté plus de 28 000 citoyens en vue de sa révision tarifaire.

En marge du sommet montréalais de l’Union internationale des transports publics, qui se tient à Montréal du 15 au 17 mai, les groupes souhaitent, par cette déclaration, sensibiliser les autorités au besoin de discuter ouvertement des effets attendus, pour les citoyens, de la réforme de la gouvernance du transport en commun dans le grand Montréal. En effet, la nouvelle Autorité régionale des transports métropolitains, qui doit être mise en place le 1er juin prochain, aura parmi ses principaux mandats de réviser les titres de transport offerts dans le grand Montréal.

Les groupes espèrent une grande ouverture de la part des responsables de la nouvelle gouvernance, sur des transports en commun abordables, sur l’équité territoriale et sociale et sur le développement de la mobilité pour tous.

La déclaration, signée par les organismes suivants, est disponible en ligne : http://www.transport2000qc.org/images/Communiques/declaration%20sur%20la%20revision%20tarifaire%20dans%20le%20transport%20en%20commun_vf.pdf

Signataires

1,2,3 GO ! Longueuil

Association pour le transport collectif de la Rive-Sud

Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées

Coalition montréalaise des tables de quartier

Conseil régional de l’environnement de Laval

Conseil régional de l’environnement de Montréal

Corporation de Développement Communautaire de la Pointe – région Est de Montréal

Équiterre

Mouvement pour un transport public abordable

Option consommateurs

Regroupement des Usagers du Transport Adapté de Montréal

Réseau des femmes des Laurentides

Table de concertation des aînés de l’Île de Montréal

Table pauvreté et solidarité des Moulins

Transport 2000 Québec

Table régionale des organismes volontaires d’éducation populaire de Montréal

Union des consommateurs

Publié dans Communiqués de presse | Commentaires fermés sur 17 organismes demandent une consultation métropolitaine sur le tarif des transports en commun

Taxi collectif MRC des Jardins-de-Napierville : corrigeons le tir!

Le journal Le Coup d’oeil révélait le 10 janvier dernier que seulement dix clients ont utilisé le service de transport collectif offert par la MRC des Jardins-de-Napierville (la MRC). Cette situation n’étonne pas l’Association pour le transport collectif de la Rive-Sud  (ATCRS) qui estime que le service offert ne répond absolument pas aux besoins des éventuels usagers, et ce en raison d’un problème dans le choix de destinations et dans les plages horaires du service. L’ATCRS est cependant heureuse de voir l’ouverture du préfet par rapport à une bonification du service. Elle formule donc des propositions pour améliorer le service.

De façon générale, le transport collectif est populaire dans deux types de destinations : la desserte pour les navetteurs travaillant au centre-ville de métropoles, et celle pour les étudiants des universités et des cégeps. Le service offert par la MRC ne répond à aucun de ces besoins.

L’ATCRS croit que le service de la MRC devrait être bonifié vers de nouvelles destinations. D’abord un service de taxi collectif en partance de Saint-Rémi vers la gare de Saint-Constant et le stationnement incitatif Georges-Gagné à Delson. Ce nouveau service permettrait aux habitants de la municipalité la plus peuplée de la MRC de rejoindre Montréal via le train ou l’autobus, sans avoir à utiliser une automobile. «Un tel service permettrait d’aller chercher le principal marché du transport collectif : la desserte pendulaire vers le centre-ville», croit Axel Fournier, porte-parole de l’ATCRS.

De plus, l’ATCRS invite les élus à offrir une autre ligne de taxi collectif entre Saint-Rémi, Napierville et Saint-Jean-sur-Richelieu. Cela permettrait un accès vers le cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu et l’Hôpital du Haut-Richelieu, deux pôles importants pour la population de la MRC.  Évidemment, le succès des deux services proposés passe par une offre cinq jours semaines, question de pouvoir permettre aux étudiants et aux travailleurs de l’utiliser sur une base régulière, et donc de se passer de leur automobile.

Publié dans Communiqués de presse | Commentaires fermés sur Taxi collectif MRC des Jardins-de-Napierville : corrigeons le tir!

Nouveau service d’autobus à Varennes les fins de semaine

Varennes dispose d’un nouveau service d’autobus les fins de semaines depuis le 22 janvier 2017. En effet, le Conseil intermunicipal de transport Sorel-Varennes (CITSV) a ajouté  six départs de la ligne 720 dans chaque direction les samedis et dimanche. Ces nouveaux départs partent de Varennes, desservent le terminus de Montarville à Boucherville, puis la station de métro Longueuil—Université-de-Sherbrooke.

Cette annonce réjouit l’Association pour le transport collectif de la Rive-Sud (ATCRS). En effet, grâce à cet ajout de service, des secteurs de Varennes auparavant non-desservis les samedis et dimanches bénéficient désormais de transport en commun 7 jours sur 7. «C’est une excellente nouvelle pour tous les Varennois qui habitent loin de la route 132,» explique Axel Fournier, porte-parole de l’ATCRS. «Comme tous les nouveaux départs passent vers terminus de Montarville, le lien entre Varennes et Boucherville est vraiment amélioré.»

Le lien avec le terminus de Montarville permet des correspondances avec la ligne 80 du Réseau de transport de Longueuil qui dessert le Carrefour de la Rive-Sud et les Promenades Montarville ainsi qu’avec la ligne 61 en direction du métro Radisson sur la ligne verte du métro de Montréal.

Publié dans Communiqués de presse | Commentaires fermés sur Nouveau service d’autobus à Varennes les fins de semaine

Ascenseurs vers nulle part : la rive sud exige des correctifs

La Société de Transport de Montréal (STM) a annoncé le 11 octobre dernier qu’elle comptait rendre 14 stations supplémentaires accessibles d’ici 2022, dont la station Jean-Drapeau sur la ligne jaune. Toutefois, cette station ne sera pas reliée au reste du réseau, car la station Longueuil—Université-de-Sherbrooke et le quai de la ligne jaune à Berri-UQAM ne disposeront d’aucun ascenseur. L’Association des usagers du transport adapté de Longueuil (AUTAL) et l’Association pour le transport collectif de la Rive-Sud (ATCRS) demandent donc à la STM de corriger le tir et de rendre accessible l’entièreté de la ligne jaune.

Cette demande sera officiellement transmise à la STM lors de la réunion de son conseil d’administration du 3 novembre. « Pour l’AUTAL, installer un ascenseur à la station de l’Île Ste-Hélène prend tout son sens uniquement si le plan de la STM prévoit l’installation d’ascenseurs particulièrement à la station Longueuil–Université-de-Sherbrooke, au même moment », croit Dominique Palardy, directrice générale de l’AUTAL.  « La clientèle ayant des limitations fonctionnelles sur la Rive-Sud de Montréal a  peu de moyens de déplacement, il faut donc privilégier, selon nous, des travaux pour l’accessibilité à la station Longueuil– Université-de-Sherbrooke ».

« Au lieu de construire un ascenseur allant nulle part, la STM devrait prévoir une connexion avec le reste du réseau, et cela passe par l’accessibilité des stations Longueuil—Université-de-Sherbrooke et Berri-UQAM », ajoute Axel Fournier, porte-parole de l’ATCRS.

Les deux associations tiennent à rappeler que selon le Plan d’accessibilité universelle 2012-2015 de la STM, la station Longueuil—Université-de-Sherbrooke compte parmi les stations pour lesquelles l’installation d’ascenseurs serait la moins couteuse dans tout le réseau. Il serait donc aisé pour la STM de l’inclure dans son plan. Quant à la station Berri-UQAM, la STM devrait profiter des subventions gouvernementales pour la rendre complètement accessible (et non pas uniquement les lignes orange et verte).

Publié dans Général | Commentaires fermés sur Ascenseurs vers nulle part : la rive sud exige des correctifs